Retour

CE

CE

Passer le permis CE en réussissant aux examens

Obtenir un permis CE est important lorsque l'on souhaite pouvoir conduire dans la catégorie C, mais avec en sus des remorques ou semi-remorques. Le poids autorisé à la charge peut ainsi aller au-delà de 7,5 tonnes. Il faut noter que ce type de véhicule, dont l'accès est ouvert après une formation de permis CE, permet le transport de matériel ou de marchandise dans la plupart des cas.

L'auto-école pour le permis CE doit vous aider à connaître les spécificités du Code de la route relatives à la conduite des véhicules qui entre dans la catégorie CE. Les moniteurs de Fabbri Formation ont suffisamment d'expérience pour vous guider à travers les 3 étapes nécessaires pour réussir aux examens de conduite.

Il faut au préalable que l'élève soit en possession d'un permis C et qu'il ait au moins 21 ans. Le professionnel ou l'élève inscrit à la formation du permis CE devra au final être soumis à un examen de conduite hors circulation d'une heure. Il s'agira pour lui de répondre à un ensemble de questions, de restituer des connaissances qu'il aura déjà acquises au centre de formation à la conduite. Un examen de conduite en pleine circulation suivra. Là, il faudra réaliser une vérification d'usage et de sécurité avant de démarrer. Puis, il s'agira de conduire convenablement sur des routes de différents types (route, autoroute ou voie rapide, agglomération) pendant une bonne heure.

 

PERMIS CE

Le permis CE autorise la conduite des véhicules de la catégorie C attelés d'une remorque ou d'une semi-remorque dont le PTAC dépasse 750 Kg. Son obtention est soumise à des conditions d'âge, de catégorie de permis déjà obtenue, de contrôle médical, de formation et de réussite à un examen.

Âge

Pour vous présenter à l'examen du permis de la catégorie CE, vous devez avoir au moins 21 ans.

Attention :

les candidats en formation professionnelle de conducteur (CAP, Bac pro, titre professionnel, FIMO) ne sont pas concernés par cet âge minimum.

Catégorie préalable nécessaire

Vous ne pouvez pas passer la catégorie CE si vous n'êtes pas déjà titulaire de la catégorie C du permis de conduire.

Nationalité

Si vous êtes français et âgé de moins de 25 ans, vous devez être en règle au regard de vos obligations de recensement citoyen.

Si vous êtes étranger, vous devez être installé en France depuis au moins 6 mois et disposer d'un titre de séjour en cours de validité.

État de santé

Avant toute épreuve, vous devez avoir passé un contrôle médical préalable devant un médecin agréé par le préfet.

ENJEUX & DEROULEMENT DE LA FORMATION CE

Les enjeux de la formation à la conduite

La conduite ou la prise en charge, à l'arrêt, d'un véhicule affecté au transport de marchandises présente de réelles spécificités qu'il faut être en mesure de maîtriser correctement.

Ce programme se veut une vue d'ensemble, aussi exhaustive que possible, des compétences théoriques et pratiques qu'un conducteur, responsable et autonome, doit acquérir pour ne pas mettre sa sécurité et celles des autres usagers en danger.

Au travers de ce programme, avec l'aide du formateur, l'élève va apprendre et comprendre les règles du code de la route (notamment celles qui concernent plus spécifiquement le type de véhicule qu'il apprend à conduire) mais aussi apprendre et comprendre comment maîtriser le maniement du véhicule en marche avant et arrière, la nécessité de partager la route en bonne intelligence avec les autres usagers et d'adopter des comportements de conduite citoyens et responsables, la nécessité de la prise de conscience des risques et des limites propres à leur conduite et à celles des autres.

Le formateur est à leur côté pour les guider et les conseiller.

Le déroulement de la formation

Afin de disposer de repères, cinq grilles de progression accompagnent l'élève dans l'acquisition des compétences indispensables pour la conduite d'un véhicule ou ensemble de véhicules affecté au transport de marchandises.

Ces grilles détaillent, pour chaque sous-compétence associée, les savoirs comportementaux, techniques et environnementaux dont doit disposer l'élève conducteur au fur et à mesure de son évolution. Pour chaque sous compétence associée, des évaluations mises en place par votre formateur, qui vous en précisera les critères et les conditions de réussite, sont prévues. Il sera possible ainsi de mesurer la réussite de l'élève ou d'apprécier les éléments à faire progresser. De plus, pour chacune des sous compétences associées, qui impliquent la conscience que l'élève aura les capacités, les motivations, des auto évaluations sont à leur disposition au sein de chacune des cinq grilles.

Lorsque l'ensemble des compétences requises sera validé, le formateur pourra alors présenter l'élève aux épreuves du permis de conduire.

Comment se déroule l'examen ?

L'épreuve pratique de l'examen du permis de conduire des catégories CE comporte deux phases :

La première : hors circulation

La seconde : en circulation

Ces deux phases de l'épreuve pratique sont évaluées par un inspecteur de permis de conduire et de la sécurité routière.

L'évaluation de l'inspecteur est basée sur les textes règlementaires et instructions précises qui en fixent les modalités.

L'épreuve hors circulation constitue une admissibilité pour l'épreuve en circulation.

L'objectif de cette épreuve est d'évaluer le niveau des savoirs et savoir-faire que l'élève a acquis :

Règlementation des transports, code de la route, sécurité et signalisation routières, chargement, mécanique et vérifications du véhicule, manoeuvres.

L'objectif de l'épreuve circulation est d'évaluer les aptitudes que l'élève a acquis pour procéder aux vérifications et contrôle avant le départ du véhicule et le niveau des compétences techniques et comportementales que vous avez acquises pour circuler en toute sécurité.

Cette épreuve se déroule dans un environnement varié où le candidat doit notamment :

  • Emprunter des routes droites, négocier des virages
  • Changer de direction, franchir des intersections, utiliser des voies d'accélération et de décélération
  • Réaliser un parcours empruntant des voies à caractère urbain, routier et/ou autoroutier
  • Dépasser et croiser des véhicules
  • Quitter un emplacement de stationnement, repartir après un arrêt
  • Prendre les précautions nécessaires avant de descendre du véhicule

L'inspecteur réalise un bilan des compétences nécessaires et fondamentales devant être acquises pour une conduite en sécurité, car la conduite est un acte difficile qui engage une responsabilité forte.

L'inspecteur s'attache à valoriser les acquis comportementaux plutôt que les faiblesses.

Il réalise ainsi un inventaire des points positifs et des points négatifs restitués par rapport à une compétence donnée.

A l'issue de l'épreuve, l'inspecteur retranscrit de façon formelle ce bilan de compétences dans une grille d'évaluation.