Formation permis voiture (B) à Martres Tolosane, Montesquieu Volvestre, Cazères

PERMIS B  

 

Evaluation

Forfait Code 1 an

Frais administratifs

Pochette pédagogique

20 h de conduite minimum

Accompagnement ETG

Accompagnement pratique

 

 

FORMATION POST PERMIS B

                  

La période probatoire pour les nouveaux conducteurs est de 3 ans et 2 ans pour les élèves ayant opté pour un apprentissage anticipé de la conduite. Cette ordonnance vise à réduire le délai probatoire pour les conducteurs qui décideraient de suivre une formation complémentaire. 

 

La diminution de la période probatoire ne pourra être effective que sous deux conditions :

 

N’avoir commis, au cours de cette période, aucune infraction ayant donné lieu à un retrait de points ou ayant entraîné une mesure de restriction ou de suspension du droit de conduire ;

 

Avoir suivi une formation complémentaire dont les modalités seront précisées par décret en Conseil d’État.

 

 

 

FORMATION POST PERMIS B – 1 JOURNEE

Objectifs          

Evaluer le conducteur, lister les différentes erreurs de conduite, observer le comportement du conducteur, vérifier le respect des règles de circulation et de la réglementation.

​​​​ Pré-requis          Etre titulaire du permis B

Public concerné Jeunes conducteurs ayant le permis depuis moins de 2 ans

ENJEUX  

Le permis de conduire est un outil indispensable, surtout lorsqu’on vit dans les villes peu desservies par les transports en commun.

L’utilisation de la voiture est nécessaire pour les études, le travail ou les loisirs.

Les conducteurs débutants représentent une part trop importante des tués et des blessés de la route.

L’effort engagé doit être poursuivi, notamment par le renforcement de l’éducation et la formation.

Les accidents de la route ne sont pas liés à la fatalité et pour aider les nouveaux conducteurs à se déplacer avec un risque faible de perdre la vie ou de la dégrader, un nouveau programme de formation est mis en place.

L’objectif général du nouveau programme de formation mis en place est d’amener tout automobiliste débutant à la maitrise de compétences en termes de savoir-être, savoirs, savoir-faire et savoir-devenir.

Apprendre à conduire est une démarche éducative exigeante.

DEROULEMENT DE LA FORMATION

Ce programme se veut une vue d’ensemble, aussi exhaustive que possible, des compétences qu’un conducteur responsable doit acquérir  pour ne pas mettre sa sécurité et celle des autres en danger.

Il faudra que l’élève prenne conscience que ce qui est appris en formation doit progresser et évoluer, après l’obtention du permis de conduire en tenant compte des mêmes objectifs sécuritaires que lors de l’apprentissage.

L’élève va apprendre à manipuler une automobile, à circuler dans différentes configurations, à en connaître les risques et les limites.

A travers ce programme, l’élève va comprendre les règles du code de la route ainsi que l’influence des lois physiques et des aspects psychologiques et physiologiques.

L’élève doit aussi se situer personnellement en tant que citoyen dans ses choix de conduite.

Des cours théoriques et pratiques, collectifs ou individuels, aideront l’élève à atteindre les objectifs définis et à personnaliser sa progression. Un moniteur sera à ses côtés pour le guider et le conseiller.

Des tests de connaissances et de capacités pourront être mis en place au fur et à mesure.

Afin de disposer de repères, quatre grilles de progression accompagnent l’élève dans l’acquisition des compétences.

 Elles détaillent les savoirs comportementaux, techniques et environnementaux dont doit disposer l’élève conducteur au fur et à mesure de son évolution.

Pour chacun des objectifs du programme, des évaluations mises en place  par le moniteur, qui lui précisera les critères et les conditions de réussite, sont prévues. Il sera possible de mesurer la réussite de l’élève ou d’apprécier les éléments à faire progresser.

De même, pour chacun des objectifs, qui impliquent la conscience que l’élève de ses capacités et de ses limites ou de ses motivations, des auto évaluations sont à la disposition de l’élève sur chacune des quatre grilles.

Pour se présenter à l’épreuve pratique, il faut avoir au moins 18 ans ou 17 ans et demi si vous suivez l’AAC. Il faut avoir réussi l’examen de code.

L’épreuve pratique dure 32 minutes. Elle a pour but de vérifier si l’élève est capable de conduire seul sans mettre en danger sa sécurité et celle des autres. Elle est évaluée par un inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière.

Lorsque l’ensemble des compétences requises sera validé, le moniteur pourra alors présenter l’élève aux épreuves du permis de conduire.

Le jour de l’examen, l’inspecteur du permis de conduire présente l’épreuve et précise ce que l’élève va devoir faire :

  • Réaliser un parcours empruntant des voies à caractère urbain, routier et ou autoroutier
  • Suivre un itinéraire en guidant l’élève de manière autonome, pendant environ 5 minutes.
  • Réaliser deux manœuvres différentes, un freinage  pour un arrêt de précision et une manœuvre en marche arrière
  • Procéder à la vérification d’un élément technique à l’intérieur et  l’extérieur du véhicule, répondre à une question en lien avec la sécurité routière, et répondre à une question sur les premiers secours.
  • Appliquer les règles du code de la route, notamment les limitations de vitesse s’appliquant aux élèves conducteurs.
  • Adapter la conduite dans un souci d’économie de carburant et de limitation de rejet de gaz à effet de serre.
  • Faire preuve de courtoisie envers les autres usagers et notamment les plus vulnérables.

L’évaluation réalisée par l’inspecteur du permis de conduire est basée sur les textes règlementaires et instructions précises qui en fixent les modalités.

Cette évaluation consiste en un bilan de compétences nécessaires et fondamentales devant être acquises pour une conduire en sécurité, car la conduite est un acte difficile  qui engage une grande responsabilité.

L’inspecteur s’attache à valoriser les acquis comportementaux plutôt que les faiblesses de l’élève. Il réalise un inventaire des points positifs et des points négatifs restitués par rapport à une compétence donnée.

A l’issue de l’épreuve,  l’inspecteur retranscrit de façon formelle le bilan de compétences sur une grille d’évaluation. Le CEPC (Certificat d’Examen  du Permis de Conduire est envoyé par mail au bout de 48h.Ce document est valable 4 mois maximum.

En cas de réussite, l’élève sera en période probatoire avec 6 points sur le permis de conduire.

DOCUMENTS A FOURNIR 

3 Photos d'identité 

1 Photocopie de la carte d'identité R/V

1 Photocopie de la carte d'identité R/V d'un parent pour les mineurs

5 timbres poste à 0,76 €

Si vous avez + de 16 ans et - de 25 ans :

Photocopie du Certificat Individuel de Participation à la Journée d'appel de Préparation à la Défense (JAPD)